Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums



 

Le paranormal peut-il sérieusement révolutionner la connaissance ? - pour des outils rigoureux de contrôle

Table ronde animée par Eric Raulet, avec Michel Boccara, Christine Hardy, René Péoc’h, Jean Staune, Paul-Louis Rabeyron et Djohar Si Ahmed


extrait de l’ouvrage "Le paranormal : entre mythes et réalités".

L’explosion des moyens de communication amène à la diffusion tous azimuts de dossiers sérieux ou fantaisistes touchant au paranormal. Avec les progrès des recherches dans ce domaine, la diffusion de données incontrôlées risque des effets sur la société dans son ensemble. Reste à déterminer lesquels.

Le contexte - rigoureux ou non - de ce qui pourrait être un véritable choc culturel peut modifier radicalement sa portée. Raison de plus pour se doter d’outils adéquats pour suivre l’évolution du paranormal et mettre en œuvre des recherches afin de mieux comprendre la nature des phénomènes en cause. Dans l’idéal, le public ainsi que les différents relais devraient pouvoir se baser sur une information de qualité associant à la fois rigueur et ouverture d’esprit. Sinon, n’assisterons-nous pas à des dérives dont nous n’imaginons pas encore l’ampleur ?

Cette dernière table ronde en forme de conclusion, ouvre sur plusieurs questions que nous vous invitons à aborder librement. A ce stade, nous aimerions savoir par quels outils vous proposez d’approcher les "phénomènes psi" à l’avenir. A partir de votre trajectoire personnelle, comment appréhendez-vous le choc culturel que représente l’irruption du paranormal ? Dans votre champ et, plus globalement, pensez-vous que le paranormal puisse opérer constituer une révolution de la connaissance ? Quel cadre faudrait-il assigner à ce type de recherches et quels blocages rencontrent-elles ? Quelles sont leurs lignes de force et leurs lacunes, et que faudrait-il de plus ?

Michel Boccara, chercheur au CNRS UMR 6053 "Psychanalyse et pratiques sociales de la santé" travaille sur l’hypothèse d’une pratique mythique aux fondements du social. A notamment publié « Les labyrinthes sonores, encyclopédie de la mythologie maya yucatèque, Ductus-URA 1478 »

Christine Hardy, Dr es sciences humaines, ethnologue Dr d’Etat, auteur notamment de « Le vécu de la transe »

Yves Lignon, membre du Département de mathématiques à l’Université Le Mirail à Toulouse, directeur de publication de le Revue française de Prapsychologie, fondateur du GEEPP-Laboratoire de Parapsychologie de Toulouse

René Péoc’h, Dr en médecine

Paul-Louis Rabeyron, médecin, psychiatre des hôpitaux et Directeur médical d’un centre médicopsychopédagogique, responsable d’un enseignement à l’Université Catholique de Lyon (créateur d’une U. V. intitulée : « Sciences, société et phénomènes dits paranormaux »), collaborateur notamment de « La pensée scientifique et les parasciences »

Djohar Si Ahmed, Dr en psychologie, psychanalyste, auteur d’une thèse de Doctorat « Phénomènes télépathiques et fonctionnement psychique », secrétaire générale de l’Institut Métapsychique International, auteur notamment de « Parapsychologie et psychanalyse »

Jean Staune, Enseignant en Philosophie des Sciences à HEC, Directeur de collection aux éditions Fayard, Secrétaire général de l’Université Interdisciplinaire de Paris

-  Intervention de Michel Boccara (extrait)

Le métanormal, la transe disciplinaire et l’unité fondamentale du réel .

Moïse a dit « tout est là », en montrant sa tête, Jésus a dit « tout est là » en montrant son cœur, Marx a dit « tout est là » en montrant son estomac, Freud a dit « tout est là », en montrant son sexe, et Einstein a dit « tout est relatif ». Blague traditionnelle.

Je me contenterai dans cet article de poser quatre questions : il me faudrait sans doute un livre pour développer chacune d’elles.

-  1 Discussion de la notion de paranormal et proposition d’une nouvelle notion : le métanormal
-  2 Méthodologie : la transe disciplinaire
-  3 L’unité fondamentale du réel : l’esprit et la matière deux états réversibles.
-  4 Etude de cas : san Diego de Alcala et l’incorruption corporelle.

1 La racine « para » signifie à la fois « à côté de » et « protection contre », donc paranormal a pour sens littéral « se protéger contre le normal » ou « être à côté du normal ».En complément de la notion de « paranormal » je proposerai la notion de métanormal. En effet, « méta » introduit la notion de succession, de changement, de participation ; par extension, en philosophie, « méta » prend le sens de « ce qui dépasse », « ce qui englobe ». La notion de normalité doit donc être dépassée, c’est pour cela que la notion de métanormal « qui englobe, qui dépasse le normal », me paraît plus juste que celle de paranormal « qui est à côté du normal ».

Comment expliquer qu’en sciences humaines, la plupart des chercheurs qui acceptent pourtant la relativité des cultures, semblent fermés au paranormal et au métanormal ? Comment font-ils pour étudier des cultures où des phénomènes déroutants se produisent et sont admis, tout en restant fermés à cette dimension ? En croisant les approches et les milieux, on dépasse ainsi le blocage épistémologique : ce qui est blocage épistémologique dans un domaine ne l’est pas dans un autre. Par exemple, en psychanalyse on admet tout à fait qu’il n’y a pas d’objectivité sans sujet.. Mais en anthropologie, en ethnologie classique, on continue d’éviter d’inclure le sujet dans l’objet de l’étude. L’ethnologue doit être objectif alors que l’on sait pourtant que l’observateur ne peut s’extraire de la situation qu’il observe, qu’il en fait partie (...)

-  Intervention de René Péoc’h (Extrait)

Ce qui peut nous permettre d’être confiants dans l’avenir, c’est la reproductibilité des expériences de parapsychologie. La plupart des expériences de parapsychologie sont comme beaucoup d’expériences en sociologie ou en psychologie non parfaitement reproductibles. En effet, dès lors que nous avons des individus différents, nous avons des psychologies différentes, donc des réactions mentales différentes. Mais on peut néanmoins obtenir avec une méthodologie suffisamment rigoureuse, des résultats qui sont concordants, qui aboutissent au même conclusions. Examinons quelques méthodes reproductibles en parapsychologie. Je pense en particulier à la méthode nommée “ pléthysmographie ”. Je vais vous en dire un mot. J’ai trouvé que c’était une méthode de grand avenir pour la parapsychologie, aussi bien pour l’homme que pour l’animal.

La pléthysmographie, consiste à enregistrer sur la peau, des variations de potentiels électriques lors d’une émotion, soit éventuellement de voir les variations de la pression sanguine aux niveau des vaisseaux. On peut par exemple vérifier si une personne a une émotion brutale a un moment précis ou quelqu’un essai de lui envoyer télépathiquement un message émotionnant. Des travaux de recherche ont été faits dans les années 60 puis dans les années 70 et ont montré que des expériences entre Bordeaux et New York (Dr jean Barry 1966) montraient nettement que deux personnes pouvaient avoir une communication télépathique. Cela se vérifiait très bien en mettant un détecteur sur le doigt du sujet qui devait recevoir un message. Ces expériences ont été reproduites un petit peu différemment mais toujours dans le but de montrer l’existence d’une télépathie et pratiquement toujours avec de très bons résultats (...)L’avenir de la parapsychologie, c’est effectivement de révolutionner nos connaissances. A la fois parce que ça nous donne une nouvelle notion de l’homme, fantastique, mais aussi parce que les expériences vont se tourner de plus en plus vers la reproductibilité. c’est-à-dire vers la rationalité.

-  Intervention de Jean Staune (extrait)

Toutes ces révolutions conceptuelles et scientifiques constituent un ensemble multiforme, en développement et pas encore synthétisé. Mais il s’en dégage déjà une cohérence générale qui permet de conclure que le Réel n’est pas conforme aux conceptions matérialistes et rationnelles issues de la Science de la Renaissance. Que " ce qui est vraiment " ne se limite ni au Temps, ni l’Espace, ni à la Matière, ni même à l’Energie. C’est là une nouvelle d’une importance extraordinaire car elle découle de résultats de la Science la plus " officielle " qui soit. C’est là le talon d’achille des rationalistes : ils ne pourront plus longtemps rejeter le paranormal au nom des critères définissant la Science officielle, tout en refusant de prendre en compte des résultats qui les gènent et qui ont été obtenus en respectant ces mêmes critères. Certes cette nouvelle vision du monde n’apporte aucune preuve du paranormal. Contrairement à ce qu’ont pu dire des personnalités même éminentes, je ne vois, par exemple, aucune preuve directe de la façon dont la non-séparabilité entre deux particules en physique quantique prouverait la télépathie entre deux êtres humains. Il faut donc être très prudent et se garder d’affirmer que le " nouveau paradigme " que nous venons de décrire peut fournir un cadre théorique à des phénomènes paranormaux. Mais il peut constituer une ouverture, un pas dans la direction d’un tel modèle qui reste encore à bâtir.

D’un côté, nous avons donc les découvertes déjà réalisées et reconnues qui nous donnent une vision beaucoup plus subtile, beaucoup plus riche du Monde, de l’autre, nous avons la promesse d’autres découvertes fondamentales qui pourraient provenir des faits non encore reconnus que les différents domaines du paranormal nous incitent à prendre au sérieux et à approfondir. Voilà pourquoi je suis optimiste. Et si le temps qu’il faut pour que certains obscurantismes soient surmontés est de nature à vous affliger, consolez vous avec une phrase d’un des fondateurs du nouveau paradigme Max Planck : " La vérité ne triomphe jamais, mais ses ennemis finissent toujours par mourir ".


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 

Scepticisme et non-psi

Parapsychologie

      Introduction
      Articles
      Travaux
      Pour aller plus loin...

Paranormal spontané

      Articles
      Témoignages
      Témoigner

OVNI

      Articles
      Témoignages
      Témoigner
      Pour aller plus loin...

NDE / EMI

      Articles
      Travaux
      Témoignages
      Témoigner

Réflexions autour du paranormal

Bibliographie

Paranormal-info.com


Rechercher sur le site :


      Contact
      Forums

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Service de consultation

En cas de difficultés, ou d'interrogations, concernant des expériences paranormales que vous auriez pu vivre, nous vous conseillons de contacter le Centre d'Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles :

circee

 
Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums




Copyright © paranormal-info.com 2004-2005

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City