Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums



 

Que pensent les témoins de NDE ?

Questions posées à des témoins de NDE...


Des témoins ayant vécu une expérience inexpliquée (essentiellement des témoins de NDE) ont partagé leur expérience ainsi que son impact dans le quotidien au sein d’un journal« empreinte » mis à leur seule disposition par l’association ONDES. Voici des questions qui leur ont été posées et quelques-unes de leurs réponses :

“Vous sentez-vous, après votre expérience, victime ou privilégié(e) ?”

“C’est à la fois exaltant et dur à assimiler, ce qui me fait penser avec le recul que nous sommes des “victimes privilégiées”.

Ariane (75)

“Je ne me sens certainement pas victime. Mais, privilégiée, je ne sais pas. (...) Privilège signifie avantage. On ne tire pas avantage (au sens classique de ce terme) d’une NDE. On en tire des leçons, on se remet en question, on évolue, ..., ou non. (...)

Observer les choses de loin via la NDE est doux-amer. C’est un bonheur d’être là, vivante, mais ce peut-être un tel chagrin. On ne peut chausser les sandales de Cassandre sans garder au coeur une trace de sa peine. (...)

Franchement, je n’ai plus envie de parler de privilège mais plutôt d’opportunité de changer, de poursuivre un chemin tracé par le “quoique ce soit” qui a jugé bon de me faire prendre l’option NDE pour construire ma vie. Ce n’est pas un privilège, c’est un travail sur moi-même pour pouvoir m’acheminer vers le but effacé de ma mémoire.“

Isabelle (Belgique)

“Je me sens privilégiée parce que bien que n’ayant qu’effleuré les mondes qui nous entourent, je sais qu’ils existent. Cela nous oblige à plus d’humilité, à avoir un regard différent, un comportement autre. Nous avons encore beaucoup à apprendre.”

Lydia (31)

“A qui et quand, avez-vous parlé pour la première fois de votre EFM ? En avez-vous parlé à un médecin ou à une infirmière ? Si oui, quelles ont été leurs réactions ?”

“J’ai parlé à mon médecin de ma EFM. Il m’a écouté poliment, amicalement, me disant qu’un de ses amis avait écrit “La source noire”, qu’il avait lu. Je lisais dans ses yeux une grande part d’incrédulité.”

Marthe (31)

“C’était en 1958, certains qui me liront n’étaient pas nés. Moody, Ring, Kübler-Ross inconnus. Silence total, aucune revue, “le Livre des Morts Tibétains” inconnu pour moi. Ma famille, n’en parlons pas, mes amis, ils m’auraient emmené, s’ils avaient pu, à l’asile psychiatrique. Pensez, à l’époque de tous les tabous, je suis sorti de mon corps ! Quand les gens vous voient debout deux jours après avoir été paralysé par la souffrance durant des mois et que, de plus, vous leur dites être sorti de votre corps, avoir plongé dans la Lumière, le ciel leur tombe sur la tête (il y a de quoi).”

Jacques (06)

“La première fois, j’en ai parlé à mon compagnon. Très sceptique, il m’a dit “je te crois parce que c’est toi qui me le raconte”. Mais en fait, il n’en était rien.

Je n’en ai parlé ni aux infirmières, ni à un médecin. Cela ne m’est pas venu à l’idée. Ce n’est que de retour à la maison que j’en ai parlé à des proches, qui ont plus ou moins pensé que j’étais “dérangée” ... Ensuite, motus pendant des années.

Ariane (75)

“Je n’ai parlé de ma NDE que 28 ans après ... Je sentais trop qu’il était impensable de parler d’une telle expérience à mon entourage.”

Chantal (92)

“Après la réanimation et la récupération progressive de mes moyens intellectuels et physiques, j’ai tenté d’en parler au médecin qui s’occupait de moi dans le service mais il m’a visiblement considéré comme une “traumatisée” lourde. J’ai été bloquée et choquée de cette réaction. Alors, je n’en ai plus parlé spontanément à quiconque.”

Isabelle (83)

“J’ai raconté à mon mari ma décorporation. Il m’a traitée de folle. 22 ans après, j’ai raconté à une amie.”

Lydia (31)

“Aujourd’hui, en parlez-vous à votre médecin habituel ou à quelqu’un du milieu médical ? Aujourd’hui toujours, à qui en parlez-vous ?

Avez-vous un(e) interlocuteur(trice) à qui vous confiez vos joies et vos tourments liés à votre(s) expérience(s) ?

Si vous n’en avez pas, est-ce que cela vous manque ? Aimeriez-vous pouvoir de temps à autre en parler ?“

“J’en ai parlé à des médecins, psychiatres, des prêtres et je n’ai pas toujours trouvé audience près de certains.”

Jacques (06)

“Je n’en ai jamais parlé à mon médecin traitant. Il est vrai que je n’ai jamais eu envie de lui faire ce genre de confidence. Il ne me paraît pas très ouvert de ce côté-là ! J’essayerai peut-être un de ces jours si l’occasion se présente, ne serait-ce que pour voir sa tête !!

J’en ai parlé à une cousine qui est médecin spécialiste des maladies vénériennes, elle s’est franchement payée ma tête, me disant que c’était l’effet du gaz qui m’avait donné des visions.”

Ariane (75)

“J’ai raconté mon témoignage à deux de mes médecins traitants. Le premier, je lui avais passé mon manuscrit (son témoignage) ; il ne l’a pas lu jusqu’au bout. Partant en retraite, il me l’a rendu en se moquant “Vous vous prenez pour Jésus Christ ?”

Le second a lui aussi mon manuscrit. Très altruiste et très occupé (spécialisation SIDA), il n’a jamais eu le temps de s’y intéresser. Un troisième à qui j’avais confié mes troubles à l’époque de mon expérience, m’a donné cet excellent conseil “Lisez donc les Évangiles !””

Marc (94)

“Auparavant, je me suis toujours montrée d’une discrétion absolue. Jamais je n’en ai parlé à aucun médecin traitant. J’en ai côtoyé dans beaucoup de disciplines, car mon état de santé n’était pas des plus brillant. (...)

Ensuite, ce furent des rencontres exceptionnelles, dont un médecin à qui j’ai pu confier mes deux expériences de EFM. 

Mon nouveau médecin, assez jeune, m’a écoutée avec beaucoup d’attention. Mais il n’y a pas de véritables échanges, du moins pour l’instant ...”

Rolande (Belgique)

“J’en ai parlé l’année dernière à mon homéopathe qui m’a d’ailleurs demandé un exemplaire de mon témoignage. Ce docteur demande par ailleurs à ses patients de lui raconter leurs rêves et il transmet ces témoignages à un Centre d’Etudes à Paris.

Un médecin, à qui j’en avais parlé en premier, actuellement à la retraite, m’a avoué avoir fait cette expérience, mais qu’il était “contre ces associations qui se servaient, disait-il, de ces témoins pour mieux « diriger » et avoir un impact sur ces personnes... ».”

Anne Marie (33)

“Je n’ai jamais parlé de mes EFM à mon médecin traitant.

J’ai travaillé dans un hôpital et aucun des médecins que j’y ai côtoyés ne m’a semblé (à l’époque) ouvert à ce genre de sujet. Notez bien que je n’avais pas l’intention d‘en parler non plus, c’est une simple constatation.

J’ai abordé l’aspect EFM une fois avec mon médecin homéopathe. Sa réaction était très enthousiaste. Pour lui, c’était une merveilleuse chance de croissance et d’évolution qui m’était donnée.”

Isabelle (Belgique)

“Maintenant, 27 ans après cette première expérience, le souvenir en est toujours aussi intense, passionnant et proche comme si je venais de la vivre. (...) Je n’ai cependant jamais pu en parler ni avec un médecin, ni un religieux.”

Suzanne (Belgique)

“Maintenant, j’en parle à toute personne intéressée par le sujet ou à toute personne suffisamment ouverte d’esprit, tolérante, ou informée de ces expériences, ou bien à qui a envie de parler de la mort.”

Anne Marie (33)

“J’ai retrouvé mon identité et, petit à petit, j’ai eu des amies placées sur mon chemin. Ces amies étaient ouvertes “aux mystères de l’au-delà” et j’ai rencontré des professionnels de la santé “branchés” dont un medecin qui soigne par les couleurs (au niveau de l’aura). Nous échangeons nos livres, nos réflexions.“

Nadine (77)

“J’ai déjà eu l’opportunité d’évoquer ce sujet avec des personnes très malades, condamnées même, ainsi qu’avec des personnes ayant perdu un être cher et qui sont désespérées, cela leur a vraiment fait du bien, la peine est toujours là mais ce n’est plus le trou noir, une lueur point au fond de leur abîme.”

Ariane (75)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 

Scepticisme et non-psi

Parapsychologie

      Introduction
      Articles
      Travaux
      Pour aller plus loin...

Paranormal spontané

      Articles
      Témoignages
      Témoigner

OVNI

      Articles
      Témoignages
      Témoigner
      Pour aller plus loin...

NDE / EMI

      Articles
      Travaux
      Témoignages
      Témoigner

Réflexions autour du paranormal

Bibliographie

Paranormal-info.com


Rechercher sur le site :


      Contact
      Forums

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Service de consultation

En cas de difficultés, ou d'interrogations, concernant des expériences paranormales que vous auriez pu vivre, nous vous conseillons de contacter le Centre d'Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles :

circee

 
Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums




Copyright © paranormal-info.com 2004-2005

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City


Parse error: syntax error, unexpected $end in /home/paranorm/www/bbclone/var/access.php on line 810