Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums



 

Remote viewing, CIA et parapsychologie


Le Remote Viewing (vision à distance en français) a été développé au cours des années 1970 par Russell Targ et Hal Puthoff. Cette technique permettrait de déterminer à l’aide de perceptions extra sensorielles, des cibles situées à distance.

Harold Puthoff, un physicien travaillant au Stanford Research Institute (SRI), décida d’envoyer à plusieurs agences gouvernementales des compte-rendus d’expériences de remote viewing réalisées avec un sujet du nom d’Ingo Swann. Des agents de la CIA rencontrèrent alors Puthoff et lui firent part de l’intérêt grandissant des agences de renseignements pour la parapsychologie. Ils lui proposèrent quelques expériences dont les résultats furent très encourageants. Pat Price, l’un des sujets les plus doués, avait décrit précisément, par exemple, l’une des bases de la NSA, en allant jusqu’à donner des noms de dossiers.

A l’issue de ces premières expériences, et étant donné le contexte de guerre froide, la CIA accepta de financer des programmes de recherche sur le remote viewing ayant à la fois un versant militaire (à Fort Mead) et un versant civile (au SRI).

Le programme civil avait pour ambition de faire la preuve scientifique des perceptions extra sensorielles. Les chercheurs utilisaient notamment le protocole suivant :

Un premier expérimentateur tirait aléatoirement une destination située dans un certain périmètre autour du laboratoire. Il avait une photo ainsi qu’une carte pour se rendre en voiture à l’emplacement indiqué par le tirage au sort. Pendant ce temps, un autre expérimentateur restait avec un sujet psi. Ce dernier devait décrire le lieu où se situait le premier expérimentateur à l’heure où il rejoignait sa destination.

Une analyse statistique était ensuite réalisée à partir des classements effectués par des juges indépendants : ces derniers devaient relier les différentes cibles potentielles et les descriptions obtenus lors de sessions avec un sujet.

Lors du dernier programme officiel dans les années 1990, appelé Stargate et se déroulant au Science Applications International Corporation (SAIC), les résultats obtenus par les chercheurs furent très significatifs. Deux rapports ont été effectués concernant les résultats de ces expériences afin de déterminer l’utilité pour la CIA de ces recherches. Vous pourrez retrouver ces rapports à la fin de cet article. Ils sont assez techniques mais leurs deux auteurs, Hyman et Utts, sont d’accord pour dire qu’il existe un effet bien qu’ils soient en désaccord concernant son explication.

Le programme militaire, quant à lui, n’avait pas pour but la preuve scientifique de la réalité des phénomènes paranormaux mais plutôt l’acquisition de données exploitables par les renseignements généraux. Ce n’est qu’en 1995, date à laquelle les recherches furent officiellement arrêtées, pour des raisons qui seraient trop longues à détailler ici, que certains des documents ayant trait au versant militaire furent déclassifiés. Bien que 95% de ces documents soient encore tenus secrets, nous connaissons déjà à l’heure actuelle certaines réussites de ceux qui furent qualifiés d’ "espions médiums" : description de la base soviétique de Sempalatinsk dans l’Oural, localisation d’un bombardier américain en Afrique et de missiles SCUD irakiens, etc.

(GIF)
Description d’une grue de la base de Semipalatinsk (dessin du sujet à droite)

Suite au démentellement de l’unité en 1995, certains des anciens sujets et chercheurs ont développé plus spécifiquement des techniques de remote viewing et se sont associés pour créer l’International Remote Viewing Association (IRVA). Les recherches en laboratoire et les publications scientifiques sur le sujet continuent, notamment dans le but d’améliorer la fiabilité et la précision du remote viewing.

A l’heure actuelle, le remote viewing tend à quitter le cadre restreint du laboratoire pour être utilisé à des fins efficientes dans le domaine civile. Certains sujets se sont ainsi reconvertis dans la prospection de gisements d’hydrocarbure pour des compagnies pétrolifères et dans le conseil auprès d’entreprises. Par ailleurs, certains chercheurs, comme Stephan Schwartz, ont réalisé plusieurs expéditions archéologiques en s’appuyant sur le croisement de plusieurs descriptions obtenues par remote viewing.

Regard critique :

-  Certains des sujets et chercheurs ayant participé à ces expériences ont appartenu à l’église de scientologie.

A l’époque, ce groupement n’était pas la secte dangereuse qu’il est aujourd’hui. Les chercheurs membres de la secte ont quitté cette organisation depuis longtemps maintenant. L’hypothèse selon laquelle ils auraient truqué les résultats ne paraît pas plausible car trop de chercheurs et de militaires ont été impliqués et cela nécessiterait un complot comprenant la plupart des agences de renseignement et allant jusqu’au président des Etats-Unis. On remarquera de plus, que d’autres équipes de scientifiques ont depuis reproduit certains des résultats, ces derniers rejoignant ceux obtenus par d’autres protocoles.

-  Certains adeptes du remote viewing disent avoir communiqué avec des extra-terrestres

Certaines personnes disent en effet avoir repéré des bases extra-terrestres (sur mars notamment) par remote-viewing. Est-il nécessaire d’indiquer qu’il s’agit là d’escrocs ou d’illuminés ? Pour éviter ces dérives, il est nécessaire de se cantonner aux recherches publiées dans des revues scientifiques.

-  Le remote viewing ne permet pas de fournir uniquement des informations qui se vérifient

La raison en est le fonctionnement du psi en général qui permet d’obtenir des informations valides, mais pas de façon systématique Il est donc tout à fait vrai que dans certains cas les informations ne se vérifient pas, tandis que dans d’autres les informations se vérifient. C’est pourquoi les chercheurs on eu recours à des analyses statistiques.

-  Pourquoi la CIA a-t-elle arrêté le programme si les sujets obtenaient des résultats ?

L’origine du démantellement de l’unité correspond plus à des raisons institutionnelles qu’à un éventuel manque de résultats. De plus, les descriptions des espions-médiums étaient sous exploitées et utilisées en dernier recours car beaucoup d’officiers étaient réticents à l’idée d’utiliser cette technique. Le fait que certains des sujets aient été décorés indique cependant que l’armée était tout à fait consciente des résultats des espions médiums. Etant donné que 95% des archives n’ont pas été rendues publiques, il n’est pas possible de déterminer précisément les résultats des sujets sur le plan militaire. Enfin, Il n’est pas exclu que la CIA ait décidé de dissoudre le groupe pour en créer un nouveau, mais sans versant civil.

-  Que penser de ces résultats ?

Les travaux effectués au SAIC dans des conditions rigoureuses et contrôlées démontre un effet. Les auteurs des rapports sur le sujet, sceptiques et pro-psi, s’accordent sur ce point. Le débat est ensuite élargi à l’ensemble du champ de la parapsychologie, aussi bien au niveau de la reproductibilité de ces expériences qu’au manque de théorie sous-jacente pour expliquer les mécanismes en jeu dans le psi. Le principal argument sceptique pour expliquer ces résultats est que bien qu’actuellement il ne soit pas possible de déterminer en quoi ces travaux sont biaisés, il sera peut être possible de le faire un jour.

Pour en savoir plus :

En français :

Article Sur le remote viewing sur le site de l’IMI

Une expérience de remote viewing concernant Saddam Hussein par Stephan Schwartz

En Anglais :

Le rapport de Jessica Utts sur les travaux au SRI et au SAIC

Le contre-rapport de Ray Hyman

Réponse de Jessica Utts Article de Puthoff sur le RV

Une publication de Targ concernant une recherche sur le remote viewing en groupe

Documents déclassifiés de la CIA concernant le remote viewing

Le site de l’IRVA (International Remote Viewing Association)

et "what is remote viewing ?"

Un groupe de remote viewers à Hawai

Présentation du remote viewing sur le dictionnaire sceptique

Un article "sceptique" sur le remote viewing

Un autre article du CSICOP (en particulier sur un cas)

"Que savons nous à propos du remote viewing ?" Par Russell Targ

"Precognition, Presentiment & Remote Viewing" par Dean Radin

Schwartz et le projet caravel


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 

Scepticisme et non-psi

Parapsychologie

      Introduction
      Articles
      Travaux
      Pour aller plus loin...

Paranormal spontané

      Articles
      Témoignages
      Témoigner

OVNI

      Articles
      Témoignages
      Témoigner
      Pour aller plus loin...

NDE / EMI

      Articles
      Travaux
      Témoignages
      Témoigner

Réflexions autour du paranormal

Bibliographie

Paranormal-info.com


Rechercher sur le site :


      Contact
      Forums

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Service de consultation

En cas de difficultés, ou d'interrogations, concernant des expériences paranormales que vous auriez pu vivre, nous vous conseillons de contacter le Centre d'Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles :

circee

 
Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums




Copyright © paranormal-info.com 2004-2005

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City