Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums



 

Témoignage ESP et réactions de chercheurs


Un témoignage et les réactions de trois chercheurs dans le domaine du paranormal : François Favre,Pascale Catala et Yves Lignon.

Le témoignage de Carmen

"C’est une expérience extraordinaire. Elle m’a beaucoup bouleversée. J’ai effectué 6 séances de respiration holotropique sur 10 ans. Dès la première séance, je me suis retrouvée dans une église, très sobre, blanche, avec des bancs. En face de moi se dressait un tableau représentant la Vierge et l’enfant. Une messe d’enterrement se déroulait. C’était l’enterrement de mon père.

Lorsque mon père est décédé, j’avais 9 mois. Je n’ai bien entendu pas été présente à son enterrement. Cette église où s’est déroulé l’enterrement se situe à 2000 km de Paris. Pendant cette expérience, je savais que c’était mon père. Je me suis promenée dans l’allée centrale. Je percevais les émotions des personnes autour de moi tout en conservant mon identité. Il y avait une sorte de Saint Antoine au fond de l’église.

Lorsque je me suis approché du cercueil de mon père, j’avais l’impression d’être lui. J’étais à la fois très calme et triste. C’était très intense. J’entendais le prêtre et les pleurs de l’assistance. En même temps, j’avais l’impression d’être dans un autre monde. Mais je précise que j’étais le corps de mon père et non son esprit.

Djohar Si Ahmed m’a recommandé de vérifier ce que j’avais vécu en conscience. L’été suivant, j’ai reçu un choc en entrant dans l’église. Tous les détails étaient identiques à ce que j’avais perçu. Je n’ai jamais pu entrer à nouveau dans cette église, celle-ci étant toujours fermée.

Ma famille m’a également confirmé les détails de l’enterrement que j’avais perçus, tenue vestimentaire, pleurs, etc.

Depuis cette expérience, je suis en paix avec mon père que j’ai redécouvert."

Réactions de chercheurs

Nous avons demandé à quelques chercheurs de communiquer leurs réactions à ce témoignage. Nous remercions chacun d’entre eux pour leur contribution.

Par François Favre, Président du GERP

1. Juger de I’imaginaire avec notre référent temporel de veille n’a pas de sens. Le temps nous parait objectivement se derouler du passé vers le futur selon le principe de causalité. Or il est tout à fait sûr que l’imagination et la subjectivité ne fonctionnent absolument pas de cette manière. Quand réel et imaginaire (ou objectivité et subjectivité) interfèrent, ça donne des événement psi (communs ou paranormaux). Un événement psi ne prouve que deux choses : a) que notre conception du temps est fausse et qu’une croyance (globale) peut toujours se vérifier (localement). Cela ne prouve en rien le caractere "absolu" (valable pour autrui) de la croyance, mais seulement que le sujet en était suffisamment convaincu pour produire un événement la confirmant pour lui. Aspect purement moral, pas du tout "logique".

2. On ne peut parler de psi qu’une fois constatée une coincidence significative entre une donnée objective (ici la visite réelle de 1’eglise) et une croyance (ici la possibilite de voyager dans son propre passé). Qu’il s’agisse d’un observateur professionnel (le parapsychologue) ou du sujet lui-meme, dans les deux cas on ne peut parler que de precognition d’une information ultérieure (la visite réelle). Absolument pas de voyage dans le passé (de "rétrocognition"). C’est exactement le même probleme pour un souvenir : on sait avec certitude qu’il n’existe dans notre cerveau aucune trace biochimique d’événements objectifs passés (les "engrammes"). Un souvenir n’est rien de plus qu’une prémonition (qui sera ou non vérifiée) de la perception ulterieure de quelque enregistrement d’un évènement antérieur (temoignage oral d’un tiers, observation d’une photo, lecture d’une lettre, etc. Ici. visite d’une église). En général, le souvenir se vérifie indirectement par des actes, des comportements efficaces ("Si ce souvenir est vrai, je peux donc reussir ceci.").

3. Des temoignages du type "voyage de la conscience dans le passé" se trouvent dans presque tous les recueils parapsychologiques de cas d’ESP* spontanées, et constituent même 1’essentiel des livres spirites. Rien qu’en français, c’est une biblio de plus de mille livres. Et donc des dizaines de milliers de cas.

Par Pascale Catala, membre de l’IMI

J’ai déjà entendu ce témoignage dans l’émission d’Europe 1. Il est très émouvant. D’un point de vue psychologique je pense que cette expérience a eu un bon effet thérapeutique sur cette personne. En tout cas la prégnance de l’expérience était très importante.

Oui, cela semble être un "saut de conscience dans le passé". Il me semble que j’ai lu pas mal de témoignages de "rétrocognition", bien que cela soit moins fréquent que "précognition", mais alors ne me demandez pas les références, François Favre lui doit en avoir plein. Il y a donc coincidence entre certains éléments du vécu psychique/imaginaire et des éléments historiques objectifs (vérifiés par la suite). (petite remarque : lors de la vérification on a souvent tendance à "faire coller" des choses parce que l’on est motivé à le faire. Il vaut mieux dans ce cas un enquêteur extérieur).

Lors de la séance de respiration holotropique, Carmen a eu une sensation type OBE*. Mais OBE dans le passé. Cela est tout à fait analogue à ce qui se passe pendant les NDEs (phase où l’on se souvient de ce qui se passait au bloc opératoire etc.).

La seule remarque que je voudrais faire, c’est que le modèle du "déplacement de la conscience" ou "corps astral" etc. est un modèle simple, qui permet de conceptualiser facilement ce genre de phénomènes, mais ce modèle me semble dépassé aujourd’hui. Simple mais simpliste. On constate pratiquement toujours qu’au milieu du récit se mêlent éléments objectifs et éléments provenant de la subjectivité pure (rêves ?). Il y a imbrication totale. Ici, on le voit bien, car Carmen est à la fois l’observatrice dans l’église, et en même temps elle est son père, elle sait ce qu’il ressent etc

Je ne peux pas en dire plus.

Par Yves LIGNON, membre de la société des amis de Jacques Bergier

La perception extra-sensorielle (ESP) peut être définie comme étant la faculté humaine permettant de recevoir et d’échanger des informations sans l’intervention des sens actuellement connus. Des termes communement utilisés tels que "voyance", "télépathie", “prémonition”, "rêve prémonitoire" désignent donc diverses formes de l’ESP. Selon les scientifiques (parmi lesquels nous nous rangeons) tenant pour expérimentalement prouvée l’existence de l’ESP celle-ci s’exprime le plus souvent à une echelle microscopique et la fréquence de ses formes macroscopiques varie en sens inverse de leur qualité et de leur intensité.

La notion même d’ESP est incompatible avec tout l’acquis scientifique relatif au "fonctionnement" de l’être humain. Dans ces conditions l’explication par l’ESP ne peut, épistemologiquement, être prise en compte que si toute autre a été écartée. La question posée par ce temoignage est donc quasi-banale pour tout chercheur en parapsychologie : "L’hypothèse ESP est-elle ici admissible ? " (*)

En faveur de l’hypothese ESP on note :

- Les conditions d’obtention de l’information. Le temoin déclare s’être trouvé en situation de "relaxation très profonde". Il est connu qu’un tel état altéré de conscience favorise l’ESP.

- L’extrême précision des détails.

- La sensation de certitude d’authenticité exprimée par le temoin. Nos propres recherches nous ont permis de vérifier à quel point, dans les cas d’ESP authentique, la conviction de véracite dépasse les possibilités de verbalisation de celui ou celle qui vit le phénomène.

- Le fait que de nombreux récits similaires (par la forme et par le contenu) aient été retenu par "The Society of Psychical Research" (SPR) (**) au cours des enquêtes qui, il y a environ un siècle, ont fourni les premiers éléments permettant d’établir la réalite de l’ESP.

A l’opposé l’information constituée par le recit du temoin ne suffit pas pour écarter toute autre hypothèse. L’une d’entre elles (***) pourrait être la suivante : " Durant son enfance et son adolescence le témoin a eu l’occasion d’entendre des récits, complets ou partiels, de l’enterrement de son père. En raison du manque de la présence paternelle ces informations ont été temporairement scotomisées et sont remontées à la conscience sous l’effet de la relaxation".

En definitive le récit, tel que nous l’avons lu, ne suffit pas pour valider l’hypothèse ESP mais, en l’état, ce serait manquer de rationalité (au sens le plus strict ) que de la rejeter sous le prétexte de l’existence d’autres hypothèses. Il y aurait la un a priori non-scientifique. La seule voie offerte est celle de la recherche d’informations complementaires notamment grâce à des entretiens avec le témoin et ses proches. Si de telles investigations permettaient d’exclure l’hypothèse de "souvenir inconscient" enoncée ci-dessus un grand pas vers l’admissibilité de l’ESP serait accompli.

(*) Nous nous exprimons ici comme le statisticien que nous sommes : le problème n’est pas de valider ou de falsifier une hypothèse mais de chercher à savoir si oui ou non - et avec quelle fiabilité - cette hypothèse est compatible avec l’information disponible.

(**) Fondée en 1882 en Grande-Bretagne et toujours en activite "The Society of Psychical Research" est le plus ancien centre de recherches de parapsychologie scientifique.

(***) Nous ne prenons evidemment pas en compte l’hypothese impliquant une tricherie (volontaire ou non) du temoin.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 

Scepticisme et non-psi

Parapsychologie

      Introduction
      Articles
      Travaux
      Pour aller plus loin...

Paranormal spontané

      Articles
      Témoignages
      Témoigner

OVNI

      Articles
      Témoignages
      Témoigner
      Pour aller plus loin...

NDE / EMI

      Articles
      Travaux
      Témoignages
      Témoigner

Réflexions autour du paranormal

Bibliographie

Paranormal-info.com


Rechercher sur le site :


      Contact
      Forums

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Service de consultation

En cas de difficultés, ou d'interrogations, concernant des expériences paranormales que vous auriez pu vivre, nous vous conseillons de contacter le Centre d'Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles :

circee

 
Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums




Copyright © paranormal-info.com 2004-2005

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City