Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums



 

Transformations de vie suite à une NDE

Le témoignage de Chantal


" J’ai été victime d’un accident de la circulation, le 10 juillet 1987. J’étais en moto, j’ai vu un camion arrivant en sens inverse traverser la ligne médiane de la route et m’arriver dessus. Je me suis serrée le plus possible sur ma droite. A partir de ce moment là, plus rien de concret, je n’ai même pas senti le choc de l’accident !

Immédiatement, je flottais dans les airs, regardant mon corps et ma moto glisser sur la route, au milieu de la circulation. J’assistais à mon accident : un ami motard roulant derrière moi réussit à m’éviter miraculeusement (il m’en est resté des traces de pneu sur mon casque et son témoignage), ma moto qui faillit m’écraser plusieurs fois, la file de voitures qui roulait en sens inverse et à laquelle j’échappais toujours. Je savais que j’étais morte. Il était clair que mon esprit s’était détaché de mon corps mort. Je n’en éprouvais aucune peine, je regardais cette scène avec attention mais sans émotion, ce n’était que mon corps ! Brusquement, je me suis envolée. Je suis partie dans un tunnel. Il était fait de nuages, blancs et doux comme du coton, qui me donnaient envie de me rouler dedans. Mais je ne pouvais pas m’arrêter, je n’étais pas maître de mon chemin, j’étais guidée ; je volais vers la lumière que je voyais au bout du tunnel, je le savais et en étais heureuse, elle m’attirait ! Je n’avais aucune peur ou angoisse, au contraire, j’étais parfaitement sereine ; je ne me posais aucune question, j’avais un sentiment de sécurité. J’étais portée par les airs qui me conduisaient vers le bout du tunnel d’où cette lumière fabuleuse jaillissait.

En approchant d’elle, elle brillait toujours autant mais ne m’aveuglait pas. Aucun mot de notre vocabulaire sur terre n’existe pour déterminer ce type de lumière. Elle est énergie pure, elle est puissance, elle est conscience, elle est amour, elle est nous tous, elle est la perfection et je ressentis tout ça en y pénétrant. C’était toujours cet aspect de nuages si doux, mais ils étaient le sol, le ciel était d’un bleu apaisant et le tout baignait dans cette lumière indescriptible, à la fois violente et douce. Je vis une foule, là pour m’accueillir, de laquelle émanait un puissant sentiment d’Amour. Ils étaient debout devant moi, comme en arc de cercle, vêtus de "toges" (ce mot me semble le plus approprié) blanches. En m’approchant, je vis devant ma fille, décédée 5 ans avant, mes grands parents paternels, un ami très cher et d’autres personnes que j ’avais connues, toutes décédées bien sûr.

Comment exprimer ce qu’il se passa ? J’ai communiqué avec ma fille, avec tous ceux que je retrouvais, mais sans mots. Par télépathie, pourrait-on dire. Je reçus par pensée leur joie de m’accueillir. Une pensée me venait et j’avais la réponse immédiate, tout en sachant avec certitude qui me parlait. Et je me rendis compte que je n’avais pas de questions à poser car j’avais, comme eux tous, la connaissance absolue et totale de tout. Je n’en étais pas étonnée. Puisque j’étais de retour parmi eux, j’étais redevenu esprit, et j’étais comme eux, dans la lumière, notre mère, qui est en tout, autour de tout et à travers tout, qui est énergie créatrice, perfection totale, amour total (un sentiment bien supérieur à celui que nous connaissons sur la terre), qui est une éternité d’amour, qui est la conscience à l’état pur. Ce monde est tout amour et j’en étais emplie. J’éprouvais un sentiment radieux d’extase, de paix, de perfection. J’étais dans un état de béatitude, je n’avais jamais connu pareil état de bonheur. J’étais dans un monde infini d’amour, de beauté, de douceur, d’énergie et de paix. Je n’ai pas pensé un seul instant à ceux que je laissais sur terre, ni que l’on pouvait m’y renvoyer. Et pourtant !

Brusquement, je me suis retrouvée dans mon corps gisant sur la route. L’enfer, c’était la terre. J’avais un pied et une partie d’une cuisse arrachés. Les douleurs étaient abominables. Je n’ai pas pu accepter d’être revenue sur terre pendant plusieurs jours. J’étais tellement bien avec eux, dans l’Amour, la Lumière et la Connaissance, alors que je n’étais que souffrance dans mon lit d’hôpital. Mon rapatriement dans un hôpital de la ville où je vivais, qui m’a permis de retrouver mes amis et ma famille, a été la première étape du retour, puis la gentillesse et la compréhension dont j’ai été entourée m’ont aidé à accepter, doucement, ce retour sur terre. Ils m’ont aidé sans rien savoir. J’ai mis très longtemps à pouvoir en parler.

J’ai raconté un mois après environ à mon compagnon et à l’ami motard qui me suivait ce jour-là, l’étape de la décorporation car celui-ci me dit qu’il avait failli m’écraser et je me mis à lui raconter ce que j’avais vu, qu’il me confirma. L’accident s’ était déroulé exactement comme je l’ai moi-même vu. Je vous laisse imaginer leur surprise à mes propos ! Puis, il s’est passé environ 3 ans avant que je puisse raconter à mon compagnon mon voyage complet et deux ans encore avant de pouvoir en parler à des amis proches. Je n’ai toujours rien dit à ma famille.

Aujourd’hui, 10 ans après, je suis habitée par cette expérience. Elle m’a beaucoup aidé à accepter la peine et le vide qu’a laissé en moi la disparition de ma fille, car j’ai communiqué avec elle et ressenti son Amour et je sais maintenant que nous serons réunies de nouveau à ma mort. Je n’ai plus peur de la mort, bien évidemment ; je l’attends même avec une certaine impatience (afin de retrouver ma fille car je n’ai pas d’autre enfant) mais je ne ferai rien pour la provoquer, malgré tout.

J’ai changé car cet accident a bouleversé ma vie. Je ne peux plus travailler à temps complet, je ne peux plus pratiquer d’activités sportives, n’ai plus la même résistance physique. J’ai beaucoup souffert et conserve pour toujours des douleurs assez importantes. Une acceptation de mon nouvel état a été nécessaire. Pendant tout ce travail long et difficile, physiquement mais aussi psychologiquement, la N.D.E. que j’ai vécue a toujours été en moi et m’a plutôt aidée à accepter ces changements de vie, m’ayant appris que je devais me tourner beaucoup plus vers la recherche de la connaissance et le partage de l’amour que vers mes anciennes valeurs.

Je suis depuis à la recherche d’un chemin spirituel, en dehors de tout dogme quel qu’il soit (je suis catholique non pratiquante). J’ai la certitude que notre esprit continue de vivre après la mort de notre corps physique et que nous retrouvons ceux que nous avons aimés. Je crois en la réincarnation.

Mais, il n’est pas toujours facile de se sentir si différent de ses amis, de sa famille, et si loin de leurs préoccupations matérielles.

Je sais que je n’ai pas encore assimilé complètement cette expérience ; mais je sais aussi que les années futures m’y aideront. J’ai la certitude que mon avenir sur cette terre ne sera pas le même que celui que j’aurais eu sans cette N.D.E. Malgré les années de souffrance que j’ai vécues et celles que je vivrai, je ne peux regretter d’avoir eu cet accident tant cette E.M.I. m’apporte de certitudes. "


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 

Scepticisme et non-psi

Parapsychologie

      Introduction
      Articles
      Travaux
      Pour aller plus loin...

Paranormal spontané

      Articles
      Témoignages
      Témoigner

OVNI

      Articles
      Témoignages
      Témoigner
      Pour aller plus loin...

NDE / EMI

      Articles
      Travaux
      Témoignages
      Témoigner

Réflexions autour du paranormal

Bibliographie

Paranormal-info.com


Rechercher sur le site :


      Contact
      Forums

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Service de consultation

En cas de difficultés, ou d'interrogations, concernant des expériences paranormales que vous auriez pu vivre, nous vous conseillons de contacter le Centre d'Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles :

circee

 
Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums




Copyright © paranormal-info.com 2004-2005

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City