Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums



 

Une enquête européenne sur les NDE

Par Chantal Quacchia


Les NDE (expériences vécues aux frontières de la mort) sont recensées dans le monde entier. En France, une association comme IANDS FRANCE a mené depuis 10 ans enquêtes et analyses sur ces expériences énigmatiques. Nous sommes frappés à ONDES par les répercussions d’une telle expérience, non seulement dans la vie du témoin, mais également dans le lien plus ou moins bien cerné qu’elle semble générer avec d’autres expériences inexpliquées. Certaines études en la matière sont très intéressants. Chantal Quacchia nous en donne quelques illustrations :

Il y a plus d’un an, des témoins de NDE, adhérents de l’Association IANDS-FRANCE, se sont rassemblés sur l’initiative d’Eric Raulet en plusieurs groupes aux fins de lancer un débat direct entre eux sur des questions essentielles concernant les NDE. J’ai été la coordinatrice d’un de ces groupes de travail et les synthèses que j’ai pu faire de notre travail sont intéressantes, à plus d’un titre.

La Réalité et la Force de la NDE sont telles, qu’elles amènent à en faire une preuve et la Certitude de ce que l’on a vécu et de ce que l’on y a rencontré en fait une Croyance en une Conscience Universelle, en Dieu, en un " au-delà ", à d’autres dimensions de l’Univers, en l’être humain faisant partie d’un tout, à la survie après la mort du corps physique ...

" Confirmation de ma foi profonde en l’idée que le monde physique est une des multiples dimensions de l’Univers au sens large "* " Conviction d’être inscrit dans un continuum hors-temps ". " Une formidable confirmation et de l’au-delà et de la croyance qui devient certitude " " ... sentiment que nous sommes entourés, guidés, protégés si nous nous mettons en réceptivité " " L’être humain est appelé à s’éveiller à une conscience infiniment plus grande " " Le corps physique est un vêtement qui a un temps et lorsqu’on s’en dépouille, on retrouve sa forme initiale. "

Nous ne revenons pas identiques d’une NDE. Une intégration se fait progressivement, à notre insu presque. " Ma NDE est ancrée en moi et me pousse " " ... j’en suis imprégnée ". De la souffrance, pendant longtemps pour la plupart, due au " ... décalage entre tant de proches et moi" " ... à la perte de tous mes repères antérieurs " " ... à une personnalité à reconstruire ", " Le bouleversement est tel que nous ne savons pas gérer notre nouvelle enveloppe et qu’il est rassurant de se dire que tout est comme avant..." puis avec l’acceptation, viennent la sérénité et la paix intérieure. C’est " ... un cadeau, un repère " " une source de sérénité "..

Et des changements de vie qui peuvent être radicaux ou tout au moins tout à fait perceptibles dans la nouvelle personnalité du témoin, " un détachement du superflu pour aller vers l’essentiel ", témoin qui tend d’une manière quasi-générale vers une plus grande humanité, un désaveu du matérialisme, un besoin d’aider, de donner " le matériel ne compte plus pour moi, seuls comptent l’Amour et l’aide que l’on donne à d’autres " et une recherche spirituelle continuelle jusqu’à la fin de ses jours " ... comme un sentiment d’urgence à aller vers l’essentiel, à ne pas perdre de temps dans ce qui n’est qu’accessoire ". Certains voient leurs convictions religieuses renforcées, d’autres au contraire s’en détachent. Les religions sont souvent ressenties comme une " ... production humaine " servant de " ... béquilles". La majorité des témoins est amenée à une pratique quotidienne toute personnelle. " ... Ne faire grandir en moi que le message central de toute religion ". " J’ai réalisé que je suis un privilégié qui ne peut partager ". " Je vis maintenant avec cette Croyance en l’au-delà et tout ce que cette Croyance implique, toutes ses conséquences, se répercutent à chaque instant de ma vie "

Autre sujet d’importance : le monde médical Le traumatisme psychologique dû à la NDE, qui demande au témoin un effort pour normaliser et verbaliser son expérience, est la toute première cause de l’impossibilité immédiate de raconter cette expérience. Quant à l’attitude du corps médical, elle empêche de raconter. La majorité d’entre nous pense que la société toute entière, et son corps médical en particulier, (sans généraliser bien-entendu), enfermée dans son rationalisme et son matérialisme, ne peuvent et ne veulent pas nous entendre.

La peur d’être pris pour un fou ou, autrement dit, la peur d’une mauvaise interprétation, est ce qui prédomine pour la majorité. " Je n’avais aucune envie de parler de ma NDE car je savais qu’elle allait être ramenée à quelque chose de terrestre, quand pour moi elle n’appartenait pas au terrestre " " Le corps médical français me paraît si fortement sclérosé dans son corpus de savoir, si traditionaliste et si peu enclin à faire évoluer les chemins de sa recherche ! " " Je me suis murée dans un mutisme total de peur de l’incompréhension des gens " "En Occident, nous avons banni la mort de la vie. Alors, dans quel cadre faire rentrer la NDE dans notre société hyper-matérialiste ? " " Parler de ma NDE ; il est déjà tellement difficile de s’arracher à ces états de grande joie, si , en plus, il y a les proches qui enlèvent le peu de lumière qu’on rapporte, alors, je ne vois pas à quoi ça sert d’en parler. Notre expérience se fait noyer dans le glauque de la matière. "

Quant à un modèle de comportement médical idéal, il est impossible à établir, tant c’est la mentalité même du corps médical qu’il faudrait changer. " On est dans le domaine de l’abstrait et la médecine est cartésienne ".

Nous savons tous aussi bien que tout matérialiste convaincu ne voudra même pas entendre nos voix. Et nous ne nous lancerons pas dans un débat inutile. Notre volonté n’est pas de convaincre. Simplement que ceux qui le veulent nous entendent et acceptent l’idée que des millions de personnes de par le monde, de tout âge, culture, religion, ont vécu cette expérience, qu’il faut donc en parler afin qu’un réconfort puisse leur être apporté, et engager des recherches scientifiques sérieuses.

De tels résultats méritent incontestablement que l’on développe l’enquête. Grâce aux recommandations du Père François Brune et de André Gounelle (deux membres de notre Comité d’Honneur et de Parrainage), nous avons pu correspondre avec quelques témoins et chercheurs en Italie, Allemagne, Belgique, Suisse et Angleterre.

UNE ENQUETE EUROPEENNE

Michèle Choquet** , anthropologue, a élaboré une grille d’entretien type destinée à chaque témoin de NDE dans tous les pays. Objectif : établir une enquête à l’échelle européenne, sur les bases d’un questionnaire identique, afin de recueillir un ensemble de données suffisant pour étudier d’éventuelles différences entre les réponses et relever les points communs. La culture propre à chaque pays, son langage, son mode d’éducation, le rôle joué par les médias ont-ils une influence dans les témoignages ? Comment réagissent les témoins anglais par rapport aux témoins italiens à une même question ? Existe-t-il plus de divergences dans les réponses au sein d’un même pays ?

En France, le Dr Rolland (voir le n°2) va soumettre cette grille d’entretien à une dizaine de témoins. Nous ne prétendrons pas apporter des conclusions rapidement. Mais, encore une fois, nous espérons par ce travail, sensibiliser quelques spécialistes de tous pays, et ainsi encourager les témoins à s’exprimer. Incontestablement, un tel questionnaire apportera des données supplémentaires dans l’approche de ces expériences.

DE NOUVELLES INTERROGATIONS

Mais plus encore, les premiers résultats obtenus nous permettront d’aborder certaines interrogations très peu explorées dans notre pays à propos des NDE. Ces autres pays ont-ils recueilli des témoignages de NDE dites " négatives " ? Des témoins ont-ils vécus, avec leur NDE, d’autres expériences inexpliquées ? Comment s’établissent les relations des chercheurs avec les autorités ? Peuvent-elles nous servir d’indication pour notre propre pays ? Etc.

De tels échanges nous ont permis, à ONDES, d’être invités par la chaîne de télévision Arte à participer à son émission Thema sur la mort. Ce sont en effet nos amis belges, et plus précisément Guy Vander Linden de IANDS BELGIQUE, qui a orienté les journalistes vers notre association. Qu’il en soit vivement remercié ici. Le reportage montrait une réunion de ONDES dans laquelle étaient invités quelques témoins de NDE à s’exprimer sur l’impact de leur expérience dans leur vie. Quelques minutes n’ont certainement pas suffi à faire le tour du sujet ! Mais espérons qu’elles ont suffi aux téléspectateurs, notamment concernés professionnellement, à se sensibiliser à la question.

*Les phrases en italique sont extraites de correspondances de témoins de NDE

**Secrétaire générale adjointe de ONDES, anthropologue


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
 

Scepticisme et non-psi

Parapsychologie

      Introduction
      Articles
      Travaux
      Pour aller plus loin...

Paranormal spontané

      Articles
      Témoignages
      Témoigner

OVNI

      Articles
      Témoignages
      Témoigner
      Pour aller plus loin...

NDE / EMI

      Articles
      Travaux
      Témoignages
      Témoigner

Réflexions autour du paranormal

Bibliographie

Paranormal-info.com


Rechercher sur le site :


      Contact
      Forums

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Service de consultation

En cas de difficultés, ou d'interrogations, concernant des expériences paranormales que vous auriez pu vivre, nous vous conseillons de contacter le Centre d'Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles :

circee

 
Accueil Brèves Plan du site Contact Wiki Forums




Copyright © paranormal-info.com 2004-2005

Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City


Parse error: syntax error, unexpected $end in /home/paranorm/www/bbclone/var/access.php on line 810